"Owi des blogs, encore, ENCORE"

Avatar de l'auteur

par Tatanne
le 22 janvier 2012

Spécial dimanche soir !

Les voyages en train, quand ça fait mille ans que tu t’en coltines et que tu subis la Seuneuceufeu, c’est souvent relou. Mais il faut quand même reconnaître que ces kilomètres qui défilent ont l’avantage de procurer une denrée qui devient rarissime de nos jours : du temps. J’ai beau en avoir commandé à Noël, essayé d’en acheter en petites quantités sur des sites sous-terrains de l’Internet, en avoir planté dans un pot qui trône fièrement sur le rebord de ma fenêtre, il y a rien à faire, j’en ai jamais assez. Je suis sûr que vous savez de quoi je parle. Alors quand t’es mélomane et que t’es toujours à la recherche de ta petite dose de temps qui va te permettre de découvrir une floppée d’artistes jusqu’alors inconnus de tes cages à miel, tu leur en veux (un peu) moins à ces braves cheminots (nan mais qu’est ce que je raconte moi…) parce que, POUR UNE FOIS, t’as du temps à rien foutre, ça change. Bref, tout ça pour dire que grâce à ces longues sessions d’écoute mobile, j’ai pu acquérir de quoi vous concocter une select qui, je l’espère, flattera vos pavillons.

Hop hop hop, tu t’installes, tu te mets en condition pour recevoir de gros kicks bien profonds, tu sors ton plus beau casque de ton armoire à slips, celui dont la membrane est assez souple pour retranscrire les émotions les plus diverses (voire malsaines), et tu kiffes !

Allez, on commence avec deux pistes de Dusty Kid. Son album « Beyond That Hill » (à écouter absolument) n’étant malheureusement pas disponible sur Spotify, je me console comme il faut avec ces deux petites bombes de 2007 bien efficaces :

On continue avec une découverte personnelle toute récente qui m’plait bien : Highbloo. Encore un p’ti jeune qui est arrivé comme ça, tranquille le chat, et qui s’est fait propulser sur le devant de la scène grace à des bonhommes comme Brodinski ou les belges de The Subs. Bah ouai, t’avais qu’à pas être talentueux, non mais :P
Les deux morceaux suivants sont issus de son dernier EP qui s’appelle « Bro Code ». J’aime moins ce qu’il a pu faire avant, mais je vous conseille néanmoins « Time to Change Part 1 » , sur l’EP du même nom.

Allez BIM, grosse claque dans la nuque pour se réveiller. C’est qu’il commencerait à devenir grand public le Gesaffelstein, mais qu’importe :

Voici un autre trésor, minimaliste cette fois. Production originale des Israéliens Muzarco et Nir Shoshani, ce remix de Marc Marzenit est pour moi un gros eargasm. Ce serait trop intimidant pour ma première fois de rentrer dans les détails, mais sérieusement, ce track me transporte complètement, il est tout en subtilité, le contraste entre cette basse bien profonde qui flatte le caisson de graves et ces sons aigus planants qui font gazouiller (!) mes tweeters me rend fou. Ah, et étant donné que c’est un remix, allez faire un tour du côté du morceau original qui n’est pas dégueulasse non plus. Bon, allez, j’avais dit pas trop de détails alors voici :

Et tant qu’on y est, pépite signée Cesar Merveille & Guti :

Petite re-découverte, Nott de Boys Noize, un classique sûrement pour beaucoup, mais j’étais complètement passé à côté de cette fin orgasmacide !

Tenez, pendant qu’on parle d’acid, vous en reprendriez bien une petite tasse non ? Alors voici un très bon morceau signé Snuff Crew présent sur la compile « Forward to the Past 2 » , sorte de retour vers le futur de l’acid bien corrosif qui tabasse comme il faut. Bref, attention il fait mal, il est pas très gentil et il risque même de vous violer les céllules ciliées s’il n’est pas de bonne humeur !

Voici un autre morceau aux sonorités bien old school… Ah bah c’est normal, Wiki vient de me dire dans l’oreillette qu’effectivement c’est sorti il y a un moment, ça date de 96 même, c’était dans WipeOut 2097 (p’tite larme) et c’est sûrement pour ça que ça s’est retrouvé dans ma ToListenList.
Allez hop, The Future Sound of London :

Pour finir voici quelques autres morceaux (en vrac) qui m’ont sauté aux oreilles… Fortune, Darkstar et Zomby. Bon ça casse peut-être pas des briques en mousse, j’en suis pas forcément tombé amoureux (peut-être que ça viendra), mais je pense qu’ils méritent de faire partie de cette select puisqu’après tout ils ne m’ont pas laissé indifférent :

Et voilà, c’est avec grand plaisir que je vous ai livré ici mon premier Electropost !
A bientôt ;)

Réagir