"Owi des blogs, encore, ENCORE"

Avatar de l'auteur

par Leks
le 29 novembre 2011

Blackjoy x Joie Noire = 1

Blackjoy, Joie Noire et tout simplement Jérôme Caron sont une seule et même personne, celle là même qui se cache derrière la réalisation de l’album sobrement intitulé 1 que je vous présente aujourd’hui, mieux vaut tard que jamais puisque cela fait déjà plusieurs mois que cet album m’a tapé dans le tympan.

Avant de se lancer seul, notre homme a débuté par la radio en 1996 avec une émission consacrée à la – alors naissante – french touch. Adepte du couple DJ/producteur cher à notre époque, c’est avec les disques de Motorbass (Pansoul), Roulé (le label de Bangalter) ou encore La Funk Mob que s’est forgé un style atypique qu’on qualifierait bien de Rebotiniesque-les-poils-en-moins, comprenez par là moins brutal et plus doux.

Alors en quête de renouveau, Blackjoy va s’enfermer pour trois jours armé notamment d’un Minimoog et d’une TR-808, et poser les bases du projet Joie Noire. L’aide de son ami Pavlé Kovacevic lui permettra de terminer et boucler les 9 titres qui composent « 1″.

Nous avons ici un album de pure électronique, court et concentré qui musicalise les influences de son auteur : « désert, grandes étendues et vide ». Le son est chaud et les mélodies douces contrastent avec la répétition mécanique des rythmiques. Mon climax se situe sur Multa Ilo Pt.1 qui aurait mérité d’être emmenée plus loin, plus haut, plus longtemps mais c’est là toute la force de cet album : sa spontanéité autant que ses aspects brut de pomme et non réfléchi.

Je vous laisse découvrir cet album au travers des 5 titres que j’ai sélectionné :

Pour l’écoute complète en ligne, c’est sur Deezer uniquement : http://www.deezer.com/fr/music/joie-noire/1-1157053

Si vous avez envie d’aller plus loin avec Blackjoy, sachez qu’il a mixé l’album du groupe Concorde, co-produit et mixé le second album de Blundetto et également sur le dernier album de Thomas Naïm. Enfin Blackjoy c’est aussi King Gilette, un projet avec le chanteur d’Aqeel, Gautier Vivioz et Thomas Naïm.

www.blackjoyelectronics.com

Catégorie

Artiste(s) concerné(s):

Partager

Share |

Voir aussi

Les réactions (1)

  1. par Thomas
    le 29 novembre 2011
    à 11 h 23 min

    Bon album en effet, le clin d’oeil à Rebotini est juste ;-)

    Par contre (mais ce n’est pas une critique de l’album hein !), vivement qu’il soit sur Spotify parce que vraiment, Deezer avec ses pubs MTV Base, c’est juste pas possible là …  

    citer ce commentaire
    Répondre

Réagir