"Owi des blogs, encore, ENCORE"

Avatar de l'auteur

par Lucas
le 9 mai 2010

Spécial dimanche soir !

Pour la sortie de son prochain EP 8 titres, Decide vous offre en avant première l’un de ses titres, Digital Sunset (également le nom de l’EP). Un vent de fraîcheur et de soleil tourne autour de ce titre. C’est un très grand bon en avant pour ce jeune artiste. Digital Sunset n’est qu’un amuse la bouche, la suite de son album vous sera dévoilé dans quelques jours ! Et pour poursuivre, laissons place à ce monstre qu’est Monsieur Adi et ce fabuleux remix de Soul II Soul, Back to Life. Et pour conclure ce dimanche, Compuphonic And Kolombo, Remute et Moguai.

Bon appétit (musical) !

Le combo du mois : LCD Soundsystem + We Love Sonique

Pour les parisiens (ou pas d’ailleurs) il y avait un très joli combo à réaliser ce samedi avec LCD Soundsystem au Bataclan et une nouvelle édition mémorable de la We Love Sonique, la Part I avec comme invités d’honneur le label M-nus et son boss, l’ultra respecté, Richie Hawtin ce soir sous la casquette de Plastikman. Il n’est pas venu seul puisque c’est accompagné de Magda, Troy Pierce et Marc Houle que Berlin comptait investir la Grande Halle de la Villette et asséné une techno rude et racée à un public qui n’attendait que ça !

Une soirée emplie de symbolisme puisque cette tournée de LCD Soundsystem est annoncée comme étant la dernière et que ce n’est que la 3ème fois que Plastikman performe avec sa nouvelle installation après Coachella et Time Warp (rien que ça).

Première partie de soirée au Bataclan donc, pour y retrouver l’électro-disco-punk-dance de la bande à Murphy, patron et papa du label DFA. Une fois n’est pas coutume, Yacht a assuré une très bonne prestation en 1ère partie, vous les connaissez sûrement par leur morceau Summer Song ! Arrive ensuite le vif du sujet, le mec chez qui Daft Punk vient joué (c’est facile aussi quand on s’appelle James Murphy…) pour un live d’une énergie complètement folle ! Environ 1h40 de concert pour revisiter tous les – désormais – classiques du groupe, Tribulations et Daft Punk is playing in my house en tête, ainsi que pour découvrir un nouvel album qui se défend plutôt bien avec Drunk Girls ou Pow pow pour ne citer qu’eux. Un public connaisseur et très réceptif qui s’est déhanché sans se faire prier dans la chaleur étouffante de la salle (à la limite du supportable par moment). Les filles, si vous suivez un régime difficile, essayez la méthode LCD Soundsystem, et préférez un Bataclan bondé pour l’effet sauna en bonus.

Le concert se termine sur un rappel beaucoup plus calme, quelques briquets se sont même allumés, contraste saisissant quand on sait que 10 minutes avant la fosse pogotait de façon fort rock’n'roll.

Seconde partie de soirée à la Villette dans l’antre de la Grande Halle, qui a été ré-agencée depuis la Soulwaxmas de décembre dernier, pour un voyage psychique sur la techno berlinoise des artistes de M-nus. Arrivée sous la pluie vers 1h du matin (pas de queue à faire, c’est priceless par un temps pareil), c’est alors Marc Houle qui est au commande dans une Grande Halle plaisante; un son clair, net et puissant, beaucoup d’espace, des bars et un vestiaire accessible, ça fait plaisir. Blablatage, bièrage (7 euros la 33cl de Heineken… vaste plaisanterie que voilà), clopage, pissage, rigolage, etcterage jusqu’à 3h, heure exacte du début du crime.

La Grande Halle sombre alors dans un noir le plus complet, une longue plage sonore envahi alors l’espace, le rideau s’ouvre pour laisser place à l’installation hypnotique du maître Hawtin. Une installation multimédia pour un voyage sonore qui va pousser le corps et l’esprit dans ses retranchements les plus profonds pendant 1h, une seule malheureuse heure alors que le son de Hawtin nécessite plus de temps pour entrer dans tous les pores des corps luisant d’alcool, de sueur et de restes de parfums éparses. C’est l’unique point noir de la prestation en tout point géniale de Plastikman ce soir là. Une techno sans détours ni artifices, efficace au possible et cet écran en demi lune diffusant des visuels psychédéliques permettant d’atteindre cet état de transe recherché où le son entre en phase avec le corps du danseur pour atteindre, oh oui, l’orgasme auditif. Le moment où les tympans ne sont ni plus ni moins que des clitoris excités (enfin j’imagine, dans la mesure où je ne suis clitoris powered). Awesome.

Fin de soirée pas des plus calme avec la djette Magda qui va porter le coup final à une Grande Halle toute acquise à la cause berlinoise.

Départ sous les premiers rayons de soleil (quoique bien cachés par les nuages) alors que la salle est encore plutôt remplie, contraste saisissant de l’extérieur où le dimanche des p’tites gens s’installe petit à petit alors que la Grande Halle vibre encore sous d’énormes basses. We love sonique Part I, done. Rendez vous début juin pour le second volet qui s’annonce tout aussi bon : Vitalic, Danton Eeprom et James Holden. Décidément, We Love a bon goût.

Partager

Share |

Voir aussi

Les réactions (3)

  1. par Makkeu
    le 17 mai 2010
    à 16 h 29 min

    Ton site il déchire grv !! continue commme ça ;)  

    citer ce commentaire
    Répondre
  2. par cedric
    le 20 mai 2010
    à 12 h 51 min

    je kiff ton site, c’est genial de partager de la si bonne musique !
    merci encore, je suis Dj-H (amateur) et franchement je m’éclate avec ses sons.  

    citer ce commentaire
    Répondre
  3. par Lucass
    le 20 mai 2010
    à 16 h 20 min

    Merci bcp Cédric ! C’est tjr un plaisir de partager du « bon » son :)  

    citer ce commentaire
    Répondre

Réagir